dédicace de Denis Labayle

Denis labayle 1

Le mercredi 12 août, 

de 10h à 12h30

Denis LABAYLE

dédicacera ses livres

aux Passeurs !

 

à propos de A Hambourg, peut être...                           A hambourg

Ouest France : "Vous dire que c'est bien écrit est un euphémisme. denis Labayle nous a habitués à dévorer d'une traite ses récits. Celui-ci ne déroge pas à la règle... Le dilemme est terriblement contemporain. Voilà un auteur essentiel à notre époque". Dominique Cresson

Aujourd'hui Le Parisien : "les coups de coeur de la semaine : Denis Labayle écrit un roman simple et puissant qui remue à grosses vagues la réalité de la guerre, ruine les certitudes et soigne sa chute avec des techniques scénaristiques au scalpel." Pierre Vavasseur

Le Canard Enchaîné : "Curieux livre, livre fort. Se lit d'une traite malgré toutes les interrogations qu'il suscite...  Un bel exploit d'un roman qui interroge et "bouge les lignes" comme on dit aujourd'hui." André Rollin

Sud Ouest : "Notre sélection. Après Parfum d'Ebène, Denis Labayle a gardé la même densité dans des sujets graves, avec une belle écriture sensible. il raconte combien il est difficile de juger selon les apparences. Prenant." I.M.C

France Infos : "Le roman de Denis Labayle est haletant. Il nous entraîne dans une aventure originale, aussi déroutante que captivante. Le rythme est puissant, le ton très stylé et irréprochable."

Le Télégramme : "Un livre captivant de bout en bout." Dominique Le Bian-Rivier

Médiapart : "Ce roman réussit le paradoxe de s'avaler d'un trait, mais aussi de se savourer et de se déguster, tellement les personnages sont forts et réussis." Jacques Tessier

 

à propos de Noirs en Blanc           Noirs en blanc

 

"Un très beau livre" Patrick Chamoiseau

Ouest France : "Tout simplement passionnant"  Hervé Bertho

Médiapart : "Noirs en Blanc est vraiment un remarquable roman, aussi plaisant à lire que stimulant intellectuellement. Ce n'est pas si fréquent !" Jacques Tessier

Aujourd'hui Le Parisien : "C'est tout l'exotisme à l'envers, de ce roman qui cultive dans la précision et la simplicité de l'écriture de lointains cousinages avec la ferveur des récits de Joseph Kessel" Pierre Vavasseur

Le Républicain : "Un style fluide et bien rythmé, et l'humour souvent au rendez-vous" Olivier Fermé

 

 

 

 

Librairie Les Passeurs de Mots Sarzeau

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×